Gilet airbag equitation

gilet airbag equitation
chute avec airbag
Les gilets airbag destinés à l'équitation sont apparus relativement récemment, et sont dérivés de systèmes à l'origine conçus pour les motards. Les précurseurs dans ce domaine ont été les japonais (Mugen Denko) qui en France, ont négocié des licences de distribution avec des acteurs locaux.  Les airbags équitation sont des systèmes dits "filaires" : une liaison légèrement extensible relie le cavalier à sa monture (On utilise en générale les couteaux d'étrières pour fixer une boucle sur laquelle s'accroche le mousqueton de la sangle reliée au gilet) .

En cas de chute, la liaison avec son point d'attache est rompue et le système est dégoupillé entraînant le gonflage instantané de l'airbag de protection du gilet ou de la veste. La chute est amortie par les coussins d'air positionnés sur le thorax, dans le dos, et autour des cervicales. Certains modèles protègent également efficacement le bas du dos, les flancs et le coccyx.

Les principaux fabricants  Hit-air, Allshot, Dainese, Point2 (pour ne citer que les plus réputés)  et bien d'autres, ont développé des gammes complètes adaptées aux différentes morphologies des cavaliers (tailles enfant et  S, M, X, XL ) et aux contraintes des épreuves (CSO, Cross, ou simple reprise en manège ou carrière) .

Par rapport aux coques rigides, le gilet airbag se distingue par la grande liberté de mouvement donnée au cavalier, et par son confort de port, car il est souple. En cas de chute, il est également plus performant que le gilet à coque rigide et absorbe mieux l'impact. Leur poids est équivalent (env 1 kg) . Pour les concours, certains fabricant proposent des vestes élégantes qui ne permettent pas de prime abord de soupçonner la présence des coussins gonflables.

Au moment de la chute, l'airbag a atteint sa pression maximale qu'il conservera pendant 10 secondes environ, puis dans les 5 minutes qui suivent, il commencera  à se dégonfler lentement. Après ses émotions, le cavalier doit prendre 10 minutes pour replier les coussins dans les plis du gilet et changer la cartouche (pour peu qu'il ait pensé à emporter une cartouche de rechange ! ) . Dans la pratique, rares sont les cavaliers qui prennent le temps de ce réarmement: préférant re-chevaucher rapidement sur leur monture pour reprendre l'ascendant et leur entraînement. De ce point de vue, le gilet rigide a l'avantage de rester toujours opérationnel.

Lorsque le gilet est prêté par le Club Équestre, il est important de prendre le temps de l'ajuster correctement à sa taille: des boucles et velcro réglables permettent de l'adapter rapidement à sa morphologie. Il est également important de vérifier que la cartouche n'ait pas été percutée par le précédent utilisateur. Pour ce faire, il suffit de dévisser la cartouche de co2 et de vérifier que l'opercule n'a pas été percé par le percuteur.

Enfin, il faut noter que certaines selles ne disposent pas de points d'accroches adaptés et il conviendrait que les Clubs équestres veillent à ce détail qui déconcerte les jeunes cavaliers avant leur reprise.

Le nombre de   gilets airbag vendus, ne cessent de croître en raison de leur efficacité reconnue par la majorité des pratiquants équipés . Il faut compter 400€ à 600€ pour s'équiper, cela reste cher mais c'est le prix à payer pour une protection supplémentaire. Tout cavalier émérite vous rappellera que les chutes font partie du sport équestre, mais ils sont de plus en plus nombreux à vouloir en minimiser les possibles conséquences.

Précision utile à rappeler: le gilet airbag se porte toujours au dessus de l' équipement habituel du cavalier et pour le cross ou les compétitions, au dessus des protections rigides homologuées, car il ne dispose pas encore des certifications nécessaires pouvant  remplacer les protections rigides homologuées.

Pour choisir son gilet gonflable, le mieux est de se rapprocher d'un distributeur spécialiste des équipements du Cheval, vous pourrez tester plusieurs modèles et choisir le mieux adapté. Il existe également à présent un marché de l'occasion , notamment pour les modèles enfants: cependant la prudence est de mise et il est préférable d'effectuer un test de fonctionnement avant de conclure la vente.

Sur les premiers gilets commercialisés, l'emplacement de la bouteille de gaz pouvait occasionner un inconfort et parfois une douleur en cas de chute. Les gilets airbag actuels ont résolu ce problème en protégeant la cartouche de co2 par une plaque de mousse, intercalée entre le coussin et le corps, de sorte que la cartouche ne puisse blesser le cavalier.

En ce qui concerne l'entretien, un simple brossage ou chiffon humide permet de nettoyer le gilet. Il ne faut évidemment pas tenter de la passer en machine, ce qui pourrait endommager irrémédiablement le système de déclenchement.

Pensez également à effectuer un test de déclenchement  une fois par an