cartouche-coé-cc-percutee

FAQ

 

Vos cartouches disposent-elles d'un label de qualité?

Oui, dans l'Union Européenne,  les cartouches de CO2 doivent être conformes aux normes en vigueur concernant la composition, la sécurité,  l'environnement, les conditions de transport,  etc...

 

Nos cartouches respectent les standards  67/548/EEC 1999/45/EC – 1272/2008 n° 1907/2006, 92/85/EEC, 91/689/EEC et 1999/13/CE.

 

 

Quelles différences entre les cartouches vendues sous la marque du fabricant du gilet et les cartouches génériques ?

Aucun fabricant de gilets airbag ne fabrique leurs cartouches, car c'est un process industriel spécialisé, qui ne relève pas de leur savoir faire.

Les cartouches de CO2 sont fabriquées par des entreprises spécialisées dans la fabrication de cartouches de gaz située en Asie, qui produisent selon un cahier des charges correspondant à des caractéristiques définies: longueur, diamètre, filetage et bien entendu poids de la charge de CO2 conditionné par le volume à gonfler.

Il n'est pas rare de constater qu'un fabricant change de fournisseur de cartouches selon ses opportunités commerciales.

Les cartouches de CO2 peuvent être utilisées pour de nombreuses applications : gilet de sauvetage en mer, veste d'équitation, airbag pour moto, avalanche, protection de fractures des cols de fémur et récemment système d'éjection d'un parachute de secours pour parapentistes ...

L'important est d'utiliser des cartouches correspondant aux standards définis par le fabricant de votre gilet: format (longueur et diamètre de la cartouche) , charge en co2 (poids) et filetage.

Certains fabricants tentent de "verrouiller leur marché" en prétendant que des cartouches aux mêmes caractéristiques que les leurs, pourraient entraîner l'annulation de leur garantie.

Comme trop souvent, c'est aux consommateurs de faire preuve de clairvoyance.

Le nouvelle réglementation n° 2016/425  concernant les Équipements de Protection Individuelle (EPI) applicable en Avril 2018, prévoit que les pièces détachées soient clairement caractérisées par les fabricants et accessibles au public, afin de mettre un terme à l'opacité  jusqu'à présent de mise.

 

Pourquoi les cartouches génériques sont elles moins chères ?

Il y a 2 raisons principales:

  • Le circuit de distribution: le fabricant de cartouches (1)  vend  au fabricant ou importateur des gilets (2) qui revend au distributeur local (3)  , qui finalise la vente au consommateur final  (4). C'est de que l'on appelle un circuit long

Chacun prend une marge (ce qui est normal) mais en finale , le produit revient à environ 20/30 € la cartouche, auxquels s'ajoutent fréquemment des frais de port.

Le fabricant d'airbag promet à son distributeur de gilets un revenu récurrent et une augmentation de trafic dans son magasin spécialisé. Tout le monde y trouve son compte, sauf peut être le client qui ne connaissait pas toujours le prix des cartouches de CO2 rechange, lors de l' achat de son gilet de protection...

Chez Cartouche-co2.fr , le client achète de l'importateur au consommateur , et gagne ainsi 2 marges intermédiaires.

  • 2° raison: Le volume : Les cartouches CO2 pour Airbag sont en acier, donc lourdes (200 gr en moyenne)  et il faut des envois journaliers réguliers pour économiser sur ce poste. C'est pourquoi nous pouvons offrir les frais d'expédition. Les clients qui achètent des Pack économiques de 5  ou 16 cartouches bénéficient de réductions supplémentaires.

 

Comment être certain que la cartouche est  bien adaptée à mon gilet de protection ?

C'est un point important à vérifier avant de passer commande:  Les formats sont désignés par leur volume: 30 cc, 48cc, 50 cc, 60 cc ou 100 cc pour les gilets moto ou équitation, il s'agit du volume du contenant, exprimé en centimètres cubes  (ou millilitres) , qui conditionne également ses dimensions.

Le volume de gaz qui sera libéré dans votre gilet lors du déclenchement est également à prendre en compte: c'est une information indiquée en gramme (g) sur la cartouche (indication qui devrait être obligatoire, mais qui n'est pas toujours indiquée clairement, faute de normes) .

En effet, pour conserver l'exclusivité de la vente des cartouches à leur réseau de distribution, certain fabricant dissimule l'information gravée sur la cartouche sous leurs étiquettes, ou exprime cette charge en indiquant le poids total de la cartouche et non pas le poids du contenu en CO2

Pour connaître le poids de la charge en CO2, il suffit donc de faire une simple soustraction:

   Poids de la cartouche pleine - Poids de la cartouche vide = poids de la charge en CO2

Pour des raisons historiques, les filetages utilisés sur les cartouches CO2 d'airbag moto ou équitation les plus répandus sont en normes standards UNF.

Cartouche-co2.fr  ne fait pas mystère de ces caractéristiques  (dimension en mm) :

Lors de votre commande, la référence de votre gilet airbag vous est demandé, afin de vérifier la compatibilité de la cartouche commandée à votre équipement. Lorsque la référence de votre veste est inconnue ou trop ancienne, ne prenons contact avec vous pour obtenir plus d'informations, et parfois en cas de doute, nous préférons annuler votre commande

 

La cartouche de mon gilet équitation indique 48 cc, est ce je peux la remplacer par une cartouche 50 cc ?

Non, il s'agit d'un format qui est peu utilisé (charge: 30 g de CO2),  et vous ne pouvez pas remplacer la cartouche par une 50 cc dont la charge est supérieure, le filetage n'est d'ailleurs pas compatible;

 

A quoi sert le film blanc sur le filetage ? 

Il s'agit d'un ruban en PTFE (polytétrafluoréthylène), qui sert à améliorer l'étanchéité de la cartouche dans son filetage.

Ce film permet de lubrifier le filetage et de faciliter le dévissage de la cartouche.

Les propriétés du PTFE sont excellentes: c'est un produit qui ne vieillit pas, ne se craquelle pas et ne sèche jamais.

Tous les fabricants de cartouches devraient le prévoir, mais ce n'est pas le cas.

Nos cartouches depuis janvier 2018, sont livrées avec ce film de protection et nous conseillons de visser la cartouche avec ce film. (Otez les résidus éventuels sur votre gilet avant de visser une nouvelle cartouche)

La mauvaise étanchéité du filetage peut se vérifier visuellement lors du déclenchement: si vous apercevez un petit nuage blanc de condensation s'échapper de votre gilet, c'est qu'il s'est échappé un peu de CO2. Le film en PTFE réduit ce phénomène.

Si vous ne souhaitez pas conserver ce film, il suffit de l'ôter en le déroulant, c'est très facile.

 

Existe t il des normes de sécurité concernant les gilets airbag ?

Oui , mais le sujet n'est pas simple:

S'agissant d'un équipement de protection individuel, votre gilet gonflable  devrait disposer des certifications nécessaires à l'activité pour laquelle il est vendu. On peut comprendre que ces homologations soient différentes pour le sport équestre, pour la moto, le nautisme ou le ski. 

Le problème se complique lorsque, pour un même sport, les homologations diffèrent selon le niveau de la pratique: loisir, compétition, usage professionnel..

Et tout se corse lorsque tous les pays de l'UE ne sont pas d'accord pour reconnaître une certification existante.

Ou en est on aujourd'hui ?

  • Pour les sports équestres : 2 normes obligatoires s'imposent pour la compétition,  la norme anglaise BETA de niveau 3  qui est comparable à la norme européenne EN 13158. Le "hic" est que ces 2 normes ne s'appliquent qu'aux équipement rigides et non aux gilets airbag.  De fait, un simple gilet airbag est interdit en compétition, il doit être porté en complément d'un équipement rigide homologué !
  • Pour la moto, il existe une norme européenne:   EN 1621-4, mais la France n'avait pas reconnu la méthodologie utilisée pour réaliser ces tests et il a fallu quelques années pour que les divergences s'aplanissent.

Tout ceci résulte en partie de la relative nouveauté des protections airbag pour les sports équestres, motos, ou nautiques , et de leur rapide évolution face à des normes qui datent parfois de plus de 20 ans.

La situation ne va pas perdurer car  un Règlement européen 2016/425, donc applicable dans tous les pays de l'UE, sera prochainement mis en application.

Cela ne va pas régler tous les problèmes,  mais permettra au moins aux fabricants de labelliser leurs gilets au marquage CE, dès lors qu'il auront obtenu les certifications pour commercialiser leurs produits

 

Le sigle CE est il un label de qualité ?

Oui, cela sera bientôt un bon indicateur.

Bien entendu, cela  ne signifie pas que le produit ait été fabriqué dans l'union européenne, cette marque indique que le gilet est vendu après avoir réussi une série de tests de certification, et que le fabricant s'engage à contrôler que ses produits restent conforme à ce niveau de qualité.

Vous trouverez déjà cette marque sur certains modèles de gilets airbag pour l'équitation.

Restez cependant vigilant: le marquage CE (conformité d'un produit à une homologation délivrée par un pays de l' UE) , n'est pas l’équivalent du sigle CE (China Export) qui signifie simplement que le produit a été fabriqué en Chine. 

 Pour différencier les 2 marquages, une observation attentive s'impose: le marquage européen s'inscrit dans 2 cercles  distants mais non entrelacés et la barre centrale du E est en léger retrait par rapport  aux barres supérieures et inférieures du E. Le logo CE chinois est différent, les 2 lettres C et E sont plus proches et s'inscrivent dans 2 cercles entrelacés et les barres du E sont toutes alignées.

 

 

 
 

 

Il peut paraître curieux que l'Union Européenne n'ait pas réussi à interdire l'utilisation d'un logo très similaire sur des produits d'importation non certifiés, et pour le moment mieux vaut être bien informé.

 

Comment s'assurer du bon fonctionnement de son gilet de sécurité ?

Le mieux est de vérifier par vous même son bon état, par un  déclenchement  volontaire et de veiller à un stockage adapté (température ambiante 15 à 25°C, endroit sec, hors de portée de rongeurs, suspension sur un cintre ,.. ) Les fabricants indiquent généralement les consignes à respecter dans leur notice.

Les fabricants ont une vision assez variée sur la durée de vie de leur produit: certains assurent jusqu’à 4 ans de garantie quelque soit le nombre de déclenchements, d'autres fixent un maximum de 10 déclenchements avant le remplacement le gilet, et pour les plus sérieux (concernant la moto) un remplacement systématique après une chute .

En fonction de leur destination, ces équipements de protection individuelle ont à l'évidence une durée de vie plus ou moins limitée.

Selon notre point de vue, le remplacement systématique du gilet s'impose pour un gilet prévu pour la moto, les assurances en prévoit le plus souvent le remboursement au même titre que les dégâts matériels.

En ce qui concerne l'équitation, il convient de différencier les déclenchements accidentels (chutes) , des déclenchements volontaires (oubli d’ôter le cordon lors de la descente du cheval, ou tests volontaires de déclenchement). Après une chute, une vérification minutieuse du gilet s'impose pour s'assurer que l’airbag n'ait pas été  percé ou les coutures abîmées.

En tout état de cause, le contrôle le plus fiable reste le déclenchement volontaire: il permet en effet de vérifier le bon fonctionnement de la cartouche, du système de percussion et de l'étanchéité de l'airbag qui doit maintenir sa pression interne durant environ 10 secondes.

Cartouche-co2 propose un service de test gratuit de votre gilet une fois par an, vous permettant de vous assurer de son bon fonctionnement.

 

Il m'est déjà arrivé de descendre de ma moto sur béquille, sans que l'airbag ne se déclenche ?

En effet, et cela arrive également aux cavaliers: il s'agit le plus souvent d'une traction insuffisante pour libérer le percuteur (le simple fait de descendre de sa monture sans se déconnecter, ne permet pas toujours d' exercer une traction suffisante sur sangle de fixation). Selon les systèmes,  une traction de 20 à 35 kg est nécessaire pour libérer la goupille (une bille en inox en général) .

C'est pour cette raison que le port de gilets gonflables n'est pas conseillé aux petit gabarits (jeunes enfants) , car leur poids n'est pas suffisant pour assurer le "dégoupillage" du système en cas de chute. Un gilet rigide sera dans ce cas, plus efficace.

Il se peut aussi que le système de déclenchement soit en position verrouillé (bague coulissante empêchant la libération du système de percussion: consulter la notice du fabricant pour procéder au déblocage) .

Il se peut également que le type de chute ne permettent pas d'exercer une traction sur la sangle: glissade sur le coté en moto, panache après un saut d'obstacle, mauvaise fixation de la bride ...

Il se peut enfin tout simplement que votre système soit défaillant et nécessite une réparation, rapprochez vous dans ce cas de votre revendeur, fabricant ou importateur.

 

J'utilise un Gilet SPARK et lorsque j'ai vissé votre cartouche elle a été percutée légèrement mais cela a vidé la cartouche, Pouvez vous m'expliquer?

Plusieurs explications sont possibles:

- Si vous vissez une cartouche sans réarmer votre système, c'est à dire sans recompresser le ressort de percussion à l'aide de la clé alêne fournie, vous percuterez forcément l'opercule (cela n'arrive qu'une fois en général lors de la première chute, parce que on ne se rappèle pas toujours comment procéder au remplacement de la cartouche..)

- Une autre explication est apparue au fil de la diffusion de ce gilet attractif par son tarif: contrairement aux autres gilets, les airbags Spark utilisent un système de déclenchement conçu en plastic ABS.

 Le filetage intérieur n'a pas d'épaulement en fin de course, et n'offre que peu de résistance à un vissage  serré de la cartouche.

 Le filetage en acier de la cartouche peut de ce fait dépasser de quelques millimètres "la butée de fin de filet", trop souple pour résister à ce taraudage forcé.

La solution existe: Lorsque vous arrivez en butée, ne forcez pas.

Dommage que le manuel d'instruction ne mentionne pas cette recommandation (Pour information les Cartouches vendues sous la marque Spark sont fabriquées par la même usine que les nôtres)

 

J'utilise un gilet Hit-Air Leger- taille L , vos cartouches sont elles compatibles ? (Jacques.W - 57)

Oui, nos cartouches sont compatibles avec la gamme équitation de la marque ( Pour une taille L en équitation, le format adapté est 60cc ) . Vérifier la notice d'utilisation de votre gilet , elle indique toujours le format de cartouche CC compatible

 

Que signifient les inscriptions  50cc - CO2: 38 g - PT: 156 g portées sur l'étiquette du produit ? (Nathalie L - 37)

Le terme CC signifie "centimètre cube", il représente le volume du contenu de la cartouche . Il est suivi par le poids de la charge de CO2 exprimé en grammes. Le terme PT (ou TW : Total Weight  indique le poids total de la cartouche pleine en gramme. Ce dernier est indicateur simple pour vérifier le bon état de la cartouche. Si le poids est inférieur à celui indiqué (+/- 3 g) sur la cartouche de co2 , remplacer la cartouche.

La tolérance du poids en CO2 est de +/- 1g .

 

Le CO2 contenu dans la cartouche est il sous forme liquide ?

Non, dans les gilets de protection le CO2 n'est pas liquéfié car cela nécessiterait plus de pression interne et des températures très basses lors du conditionnement.

Les cartouches de CO2 utilisées dans les extincteurs d'incendie, sont souvent conditionnées sous forme liquide à de très fortes pression (sup à 100 bars)

 

Le CO2 est il plus lourd que l'air ?

Oui et non, cela dépend de sa température: Au dessus de 180°C, le CO2 devient plus léger que l'air, c'est la raison pour laquelle les extincteurs de CO2 ne fonctionnent efficacement que sur des petits feux ou des incendies naissants. En cas de température élevée, le CO2 n'a pas le temps d'isoler la source de combustion de son oxygène et n'a donc que très peu d'efficacité.

Peut-on dévisser une cartouche en place sur un airbag ?

Oui sans problème, la cartouche n'est percutée que lors de la chute ou l'arrachement du système, et elle peut être dévissée à tout moment.

Pour vérifier que la cartouche n'ait pas été utilisée, il suffit de la dévisser et de contrôler que l'opercule qui obture la cartouche n'ait pas été percée. C'est très visible et Il n'y a pas de doute possible (voir photo ci dessus) .

Une cartouche utilisée ne permettra pas à l'airbag de se déployer et n'apportera aucune protection en cas de chute.

Si le gilet que vous utilisez n'est pas le votre, vérifiez que l'opercule n'ait pas été percuté avant de chevaucher votre monture.

Consultez également les vidéos des fabricants:  Hit air , Helite , Spark

 

Le gaz utilisé est il dangereux ?

Le gaz contenu est du dioxyde de carbone pur à 99,99%, appelé communément "gaz carbonique". C'est un gaz non explosif, et non inflammable, incolore et inodore (voir fiche technique)

 Le CO2 est utilisé pour de nombreuses applications

Il est parfois utilisé pour éteindre les incendies, il ne présente pas de dangerosité particulière mais il ne doit  pas être exposé à la chaleur, ni évidemment être inhalé car le CO 2 est un gaz asphyxiant . Ce gaz est contenu sous forme gazeuse dans la cartouche à une pression de 30 à 60 bars (c'est beaucoup).

En dehors du système de percussion installé dans un airbag, la cartouche ne doit pas être percée par d'autres moyens.

Il ne faut pas exposer une cartouche de CO2 à de fortes températures (+ de 45°C) , ni la jeter dans un feu, car une trop forte chaleur pourrait la faire exploser. De même des températures très froides (< -10°C) pourrait altérer le bon fonctionnement de votre système, car le froid diminue la vitesse d'échappement du gaz et donc l'efficacité de votre airbag

Enfin, dans les transports aériens, les produits sont classés en classe 2.2 UN 1013, et les règlements internationaux (IATA) limitent le nombre de cartouches par passager à 3 (1 sur le gilet et 2 de recharges en soute ) . Renseignez vous auprès de la compagnie aérienne avant votre voyage et munissez vous du mode d'emploi de votre gilet et de la fiche technique.

De nombreuses expériences de voyageurs révèlent qu'en final, c'est le service de sécurité à l'embarquement qui aura le dernier mot, en oubliant parfois que les gilets sous le siège de chaque passager, contiennent une cartouche de même nature...

 

 Quelle est la conversion d' 1 gramme de CO2 exprimée en litres ?

 La réponse résulte de la masse molaire du dioxyde de carbone: un gramme de CO2 donne un volume théorique de 0.47 litres à pression et température ambiante.

Une cartouche pour gilet air-bag contenant 45 g par exemple, pourra gonfler une enveloppe d'environ 21 litres  ( La résistance  de l'airbag à la pression est heureusement bien supérieure à sa contenance nominale)   .

L'exactitude du poids de CO2 indiqué sur une cartouche est de  +/- 1g , le poids du corps en acier peut également varier d'environ +/- 2g

 

 

A quelle vitesse un airbag se déploie-t-il ?

Cela dépend de la conception du gilet mais aussi et surtout du volume de l'enveloppe à gonfler. Les fabricants annoncent des laps de temps de 100 millisecondes à 500 ms, ce qui selon le sport pratiqué, donne en principe le temps à l'airbag d'être correctement gonflé au moment de l'impact.

 Pour des gilets de sauvetage, ce délai est plus long , mais en mer l'effet recherché n'est pas la protection corporelle, mais la flottabilité.

En moto, le délai annoncé par certains fabricants peut être insuffisant car à 130 km/h,  l'impact peut survenir avant le déploiement complet de l'airbag de protection.

Les fabricants sont bien conscients du problème et plusieurs améliorations sont à l'étude (gaz plus rapide, capteurs plus réactifs ..)

Pour les sports équestres , les gilets airbag proposés sur le marché rempliraient plutôt bien leur office, car les vitesses sont moindres et les sols et obstacles souvent moins agressifs.

Compte tenu du faible taux d'équipement des gilets de protection (moins des 3% des motards) et moins de 10% des cavaliers, il n'existe pour le moment pas de bases de données quantitatives. Quant bien même, elles existeraient, il reste difficile de déterminer avec certitude quelles auraient été les conséquences d'un accident, si la victime n'avait pas porté de gilets de protection.

Si le doute n'est pas permis sur l'efficacité d'un parachute, les médecins spécialistes en traumatologie restent divisés sur la supériorité d'une système (souple ou rigide) , ou d'une marque d'un fabricant par rapport à une autre (confère la chute du skieur Mattias Mayer en 2016)

Reste un fait déterminant: ceux qui ont eu l'occasion de chuter en portant un airbag, n'envisage plus de remonter sans protection.


 

Parvient-on a encore à respirer lorsque l'airbag se gonfle ?

Le gonflage peut parfois engendrer un effet de "souffle coupé", mais cela tient plus à la chute, qu'à  la pression exercée sur la cage thoracique. Après quelques secondes, l'airbag commence à se dégonfler et la pression diminue.

En dégrafant le gilet, ou en dévissant la cartouche, cette "libération" sera encore plus rapide.

 

Quelle est la durée de vie d'une cartouche de gaz neuve ?

Notre garantie est de 5 ans, la date de validité est indiquée sur l' étiquette collée sur la cartouche.

Certains fabricants ou distributeurs n'indiquent aucune date de validité, ce qui peut sembler étonnant et invite à la prudence si la date de fabrication de la cartouche co2, n'est pas indiquée sur l'étiquette ou gravée sur le corps de la cartouche.

En effet:  rien n'est éternel, et les distributeurs de Cartouches CO2 devraient recommander de vérifier 1 fois par an le poids total de la cartouche afin de confirmer qu'elle est toujours utilisable.

En effet, les cartouches sont en acier revêtu d'un léger  film de zinc et en milieu humide des points de corrosion pourraient apparaître et altérer l'opercule.

Est il raisonnable de garantir une durée de vie illimitée aux cartouches de gaz destinées aux airbags ?

Vérifier au moins un fois par an, le bon état de votre cartouche en la dévissant (opercule non percutée, pas de trace d'oxydation, poids total conforme ...).

 En cas de doute, effectuer le remplacement de la cartouche de CO2.

 

Peut on réutiliser une cartouche de CO2 vide ?

Non, malheureusement les conditionnements sont à usage unique. Cependant, le recyclage permet de valoriser le contenant qui est en acier et qui finira peut être un jour en aile de voiture ou en petite cuillère..

Les cartouches non percutées ne doivent jamais être jetées dans un foyer car il existe un risque d'explosion: voir la Fiche de Sécurité des cartouches de CO2.

 

 Comment sont fabriqués  les cartouches de co2 cc pour airbag moto ou équitation ?

 Les cartouches sont réalisées par emboutissage: au départ de simples rondelles sont découpées par une presse de plusieurs tonnes sur une épaisse feuille d'acier déroulée en continue.

Ces rondelles sont ensuite embouties en forme de coupelle, puis par emboutissages successifs, elles se transforment en un cylindre, ressemblant à un tube à essai.

Le col de la cartouche est ensuite chauffée fortement par induction, puis il est rétréci en plusieurs passes pour former un goulot.

Le goulot est ensuite usiné selon le cahier des charges (filetage ou col lisse),

La cartouche est remplie avec du CO2 puis scellée par soudure avec un opercule au cours du même process.

La phase finale consiste à nettoyer la cartouche avant de déposer par électrolyse un film de zinc donnant une finition très propre et permettant la gravure ou l'impression des informations souhaitées par le client.

Durant ce procédé de fabrication très automatisé, des contrôles réguliers et aléatoires sont réalisés pour vérifier la conformité de la cartouche au cahier des charges.

 

En dehors de l'équitation, à quoi peuvent servir les cartouches de CO2 ?

L'équitation représente sûrement une utilisation très marginale de ce gaz, mais son utilisation permet de minimiser les conséquences d'une chute malencontreuse .

Le gaz carbonique présent sur terre à l'état naturel, est indispensable à la croissance des plantes sur terre car il permet grâce à la photosynthèse, la transformation de l'eau en éléments nutritifs et la production d'oxygène.

Autant dire, que c'est un gaz indispensable à notre survie.

Il est connu également pour de nombreuses autres utilisations courantes, comme par exemple dans les boissons gazeuses, pour l'extinction des incendies (neige carbonique) , ou comme réfrigérant ou neutralisant dans les emballages alimentaires sous atmosphère contrôlés.

En trop grande quantité, il devient un composant néfaste pour l'environnement car le gaz carbonique absorbe les infra rouge et  augmente l'effet de serre contribuant au réchauffement climatique.

Le gaz carbonique utilisé dans les cartouches provient  principalement des unités de production chimiques (ammoniac par exemple) . Cette ré-utilisation est neutre dans le bilan environnemental car il s'agit d'une simple réutilisation des déchets de production qui auraient été libérés dans l'atmosphère sans cette récupération à des fins sécuritaires.

En ce qui concerne la pollution d'une cartouche 60 cc (44 g de CO2) , elle est à relativiser :  un véhicule à moteur thermique émet en moyenne plus de 160 g de CO2 par kilomètre  (Une cartouche "pollue" donc l' équivalent de 250 m parcourue par une voiture)

 

Pourquoi la cartouche de CO2 est elle gelée lorsqu'elle vient d'être utilisée ?

C 'est un principe physique bien connu:  un gaz qui se détend ou s'évapore produit du froid. C'est le principe de fonctionnement de nos réfrigérateurs ou plus simplement encore de la transpiration qui refroidit notre corps .

Prenons des exemples connus de tous:

 Un gaz qui est comprimé produit de la chaleur  (exemple de la pompe a vélo) , à l'inverse un gaz qui se détend produit du froid

 Le fréon comprimé par le compresseur du frigo, se détend brutalement dans un serpentin qui soutirera progressivement la chaleur des aliments contenus dans le frigo, ce processus est répété jusqu'à ce que la température intérieure sélectionné soit atteinte.

  • Le gaz contenu dans la cartouche de CO2 est fortement compressé (plus de 50 bars) : peu d’espace sépare les molécules en mouvement, qui percutent à grande vitesse la  parois intérieure de la cartouche.
  • Lorsque le CO2 est expulsé de la cartouche au moment de la percussion, le gaz se détend très rapidement à l'intérieur de la cartouche (imaginez: 20 litres de co2 dans un contenant de 0,06 litres sont libérés en moins de 200 ms ! )  et les molécules s’éloignent les unes des autres à très grande vitesse.
  • Cette expansion libère de l’énergie cinétique qui se transforme en énergie thermique . Les physiciens parlent d’effet Joule-Thomson.

Pour comprendre comment l'énergie cinétique se transforme en énergie thermique, il suffit de vous souvenir que, lorsqu'il fait froid,  le simple fait de se frotter les mains (énergie cinétique) vous permet de les réchauffer (énergie thermique) et l'inverse est aussi vrai.

Comme le "chaud" va toujours vers le "froid", le CO2 contenu dans la cartouche refroidit rapidement et va "soutirer" la chaleur de l'enveloppe de la cartouche qui finira  par être gelée en quelques secondes.

Lorsque le gaz de la cartouche sera sortie, les molécules de CO2 auront perdues leur agitation puisqu'il n'y aura plus de pression  interne,  la température intérieure de la cartouche va augmenter et tout va se rééquilibrer à la chaleur ambiante.

 

Quelle est l'efficacité réelle d'un airbag ?

C'est un élément de sécurité important en cas de chute au même titre que la ceinture de sécurité en voiture, ou les bombes ou les casques.

Ceci dit, un gilet de sécurité gonflable n'est pas une armure destinée à vous protéger à 100%, au même titre qu'un airbag automobile, une ceinture de sécurité ou un casque. Prudence reste mère de sûreté

Les gilets airbags protègent les parties du corps qui sont les plus vulnérables (colonne vertébrale, cervicales, bassin, cage thoracique..), c'est à dire les organes qui, en cas de choc violent, peuvent subir des lésions irréversibles, voire mortelles.

Cependant, plus la vitesse est élevée lors de la chute, moins les protections seront efficaces. Statistiquement, les chutes les plus nombreuses en moto interviennent à des vitesses modérées (30 à 100 km/h) et un gilet de protection gonflable reste une protection à recommander en complément des équipements habituels (veste en cuir, renforts, casque..)

En équitation, les vitesses sont plus faibles, les sols moins agressifs que le bitume,  et les obstacles moins nombreux en cas de chute. Les utilisateurs de gilets airbags équitation sont unanimes à se féliciter de leur équipement après une chute, et le bouche à oreille dans les clubs est sûrement le meilleur vecteur de développement de ces gilets de protection.

Les fabricant ne s'y sont pas trompés et organisent régulièrement des démonstrations promotionnelles.

En résumé, on peut affirmer que dans la grande majorité des cas, le gilet airbag  contribue à réduire les conséquences possibles d'une chute.

 

Vos tarifs sont intéressants, je vais en parler à mon Club, faites vous des tarifs pour commandes groupées? ( JW )

En effet nos tarifs sont compétitifs et dégressifs pour les commandes individuelles jusqu'à 12 cartouches.

Pour les Clubs, nous proposons une remise de 25% sur les pack de 16 cartouches (mixage de formats possibles)

La facture permet au Club de récupérer la TVA et à chaque membre d'obtenir un très bon tarif

Pour plus d'informations: club@cartouche-co2.fr  ou cliquez ici

Vous pouvez également bénéficier d'une Offre de Parrainage

 

Existe t il d'autres moyens que la traction pour déclencher l'airbag ?  ( léna )

Oui en effet, il existe de nombreux dispositifs de déclenchement adaptés aux besoins:

  • La traction volontaire: il s'agit d'un déclenchement actionné manuellement par le porteur de l'airbag. L'exemple le plus connu est le "gilet de sauvetage placé sous votre siège" lorsque vous prenez un avion, et qui ne doit être déclenché "que sur ordre de l'équipage" (c'est à dire lorsque vous êtes hors de l'avion pour faciliter l'évacuation) . En tirant sur la poignée, vous percutez la cartouche et le gilet de sauvetage se gonfle rapidement.

 

  • L'arrachement:  il s'agit cette fois d'un dégoupillage automatique lorsque la traction est supérieure à une force prédéfinie. C'est typiquement le cas des air-bags à déclenchement mécanique, dite "filaire" utilisés en équitation ou en moto.

 La chute entraîne l'arrachement d'une goupille (une bille inox en général) et un puissant ressort se détend pour enfoncer le percuteur dans la cartouche qui emplit instantanément l'enveloppe de l'airbag.

Pour éviter des déclenchements intempestifs pouvant résulter de l'oubli de libération de  la sangle de retenue, une traction d'environ  30 kg est nécessaire (descendre de cheval ou d'une moto ne devrait pas entraîner de déclenchement)

 

  • La dissolution chimique: c'est la technique utilisée sur certains gilet de sauvetage en mer.

Lorsque le gilet est immergée, un composant solide est immédiatement dissout et entraîne la libération du système de percussion de la cartouche de co2 et le gonflage du gilet airbag.

C'est un système efficace mais qui a un inconvénient: lorsque les embruns sont fréquents (paquets de mer, mauvais temps, ou rinçage après saison) il peut arriver que le gilet se gonfle inopportunément...

  • La pression hydrostatique:  c'est également un procédé utilisé  pour les gilets de sauvetage.

Cette fois, c'est une capsule qui réagit à la pression qui déclenche le gilet.

Il suffit qu'elle soit immergée à 5 cm de profondeur (pression bien supérieure à  nos 1013 mbar) , pour qu'elle amorce le déclenchement de l'airbag. C'est le système haut de gamme des gilets de sauvetage: aucun risque de déclencher l'airbag par des embruns ou un environnement humide.

Un bémol cependant: les fabricants n'ont pas "prévu" la ré initialisation du système. il faudra donc remplacer tout le dispositif de déclenchement.

  • La centrale inertielle:  Cette technologie est très certainement la solution du futur. Elle est actuellement utilisée pour le déclenchement d'un airbag dans une voiture.

Une carte électronique dotée d’accéléromètres et d'inclinomètres,  mesure ne permanence les inclinaisons et les vitesses d'accélération ou de décélérations. Au dessus des seuils fixés, les airbags se déclenchent.

Dans les modèles récents, le système est suffisamment précis pour ne déclencher que les airbags utiles: un choc latéral ne déclenchera que les airbags du coté concerné.

Compte tenu de la technicité utilisé, seul le construteur automobile de la marque est en mesure de ré initialiser le système de déclenchement des airbgag (frais intégralement pris en charge par la plupart des assureurs)

Les mesures d'accélérations ou inclinaisons sont désormais très vulgarisées, les smartphones ou les drones en font la démonstration à chaque instant. Cependant, en ce qui concerne les sports à risques corporels violents, il faut admettre que les fabricants tardent à se lancer dans cet univers sans fils et sans contrainte.

Quelques expériences ont été tentées dans le domaine de la moto, mais sans grand succès pour le moment, notamment parce qu'en cas de chute, tout l’équipement était à remplacer.

Cette technologie sans fil pourrait cependant s'imposer dans les prochaines années car elle résout des situations à risques pouvant être mal traitées par les déclenchements mécaniques (glissade en moto, panache du cheval, ou chute de ski ) .

Un bémol pourrait résulter de l'alimentation électrique indispensable à l’efficacité de ces systèmes. Gageons que les ingénieurs pourront déclencher un témoin sonore/visuel et vibratoire pour nous alerter d'une faiblesse en énergie.

Le problème ne sera plus de remplacer la cartouche mais de changer l’accu défaillant  ;-)

 

Pourquoi utiliser du CO2 dans les cartouches alors que l'air est gratuit ? ( Sonia )

C'est une bonne remarque.

Il y a 3 raisons principales pour utiliser du CO2 dans les cartouches pour équitation ou moto, et non de l'air:

- La première est chimique:  le poids de l'air que nous respirons (78% azote et  21%  oxygène) pèse 2 fois moins lourd que le CO2.

- La deuxième est physique*: plus un gaz est lourd, moins il faut exercer de pression pour le contenir dans un volume réduit.

- La troisième est d'ordre pratique  (ou "marketing" ) :  Plus la pression est forte, plus les parois de la cartouche devront être épaisses , ce qui veut dire plus lourde, donc "inconfortable" .

*A titre d'illustration, une bouteille de 2700 litres d’hélium contenus dans une bouteille de 15 litres , pèse 30 kg car la masse molaire de l’hélium est 10 fois inférieure au CO2 , et la pression interne de la bouteille est de 200 bars, ce qui nécessite des contenants adaptés.

Il existe certains systèmes utilisant des cartouches en fibre de carbone, leur poids est bien moindre, mais leur prix beaucoup plus élevé

 

 Certains gilets utilisent de l'hélium comme gaz, quel est l'intérêt ?

 En effet, certaines expérimentations ont été réalisées avec ce gaz. L'intérêt est la rapidité d'échappement du gaz. L’hélium est en effet beaucoup moins dense que le CO2 et le gaz emprisonné dans la cartouche sera donc libéré dans l'airbag beaucoup (beaucoup) plus rapidement. Quand on roule à 130 km/h c'est important.

Cependant la technique a plusieurs contraintes: comme l'hélium est un gaz léger, il se comprime mal et nécessite de fortes pressions, ce qui signifie des cartouches plus grandes (pour contenir le volume ) et plus lourde (pour contenir la pression).

Par ailleurs, les fabricants qui ont développé ces techniques, utilisent des déclenchements pyrotechniques, ce qui nécessite le retour du gilet avant réarmement (comme les airbags de voiture).

Enfin, l'hélium est un gaz rare, qui ne se fabrique pas, et qui coûte très cher par rapport au CO2 dont on ne sait souvent que faire.

C'est une solution techniquement très intéressante mais coûteuse et réservé pour le moment au moto, activité beaucoup plus risqué que l'équitation.

 

 Y a t-il des contre indications a porter un airbag ?

Oui cela peut arriver. Il peut s'agit de corpulences non compatibles avec les grilles de tailles habituelles.

La traction de déclenchement étant de 20/35 kg, certains petits gabaris (jeunes enfants) pourraient ne pas opposer de résistance suffisantes pour déclencher le système.

Dans certaines situations, telle qu'une grossesse, le gilet gonflable peut ne pas être recommandé (mais la pratique de la moto ou du cheval le serait elle vraiment ? )

En questionnant quelques personnes avisées: médecin , directeur du centre équestre ou revendeurs spécialisés, il est facile d'obtenir les bons conseils.

 

 Pourquoi ne distribuez vous pas de gilets airbags ?

Notre savoir faire est aujourd'hui d'assurer la distribution de gaz sous pression, répondant à des normes de sécurité maximales (www.helium-distribution.com ) .

En activité connexe, nous avons été amenés à commercialiser avec succès, sur d’autres marchés, des "contenants" innovants ( www.stand-out.fr ) en partenariat avec des fabricants possédant le savoir faire.

En ce qui concerne les gilets de protection gonflables, nous réfléchissons à une démarche  identique. Les prix de vente des gilets sont élevés,  cela freine les taux d'équipement et porte préjudice à la sécurité des pratiquants.

Qui accepterait aujourd'hui d'acheter une voiture avec une option pour des ceintures de sécurité, un freinage ABS ou une protection airbag ?  Souvenez vous, ces options ont existé, fut un temps. Cela n'a pas duré longtemps

Faut il que le législateur intervienne pour rendre obligatoire ces équipements de sécurité ?

Il a fallu 100 ans pour rendre le port du casque obligatoire en vélo, combien de décennies encore pour l'airbag moto ou équitation  ???

La baisse des prix est souvent un levier bien meilleur que les obligations réglementaires.

 

Je voudrais utiliser vos cartouches de CO2 pour relever mes engins de pèches, est ce possible ?

L'idée est intéressante mais il faudra résoudre la difficulté de déclencher à distance la percussion.

Par ailleurs, la pression à 40 m de profondeur est de 5 bars, ce qui signifie qu'une cartouche de 50g de CO2 qui libère environ 20 litres à pression ambiante, ne libérera à 40 m que 4 litres, soit une poussée de 4 kg seulement, c'est peu par rapport au poids à remonter (un casier standard pèse environ 15kg)